Escriva juge "insuffisant" l'engagement de la CCAA pour accueillir les mineurs migrants non accompagnés arrivant aux îles Canaries

Escriva juge « insuffisant » l’engagement de la CCAA pour accueillir les mineurs migrants non accompagnés arrivant aux îles Canaries

MADRID, 16 octobre () –

Le ministre de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration, José Luis Escrivá, juge « insuffisant » l’engagement assumé par les communautés autonomes pour accueillir les mineurs migrants non accompagnés arrivés aux îles Canaries et a appelé à la « solidarité » car « le nombre peut continuer ». augmenter » dans les années à venir. Le ministère des Droits sociaux et de l’Agenda 2030 et la CCAA ont convenu mercredi dernier du « transfert solidaire » de 396 garçons, filles et adolescents migrants non accompagnés des îles Canaries et de Ceuta.

« La conférence sectorielle qui s’est tenue il y a une semaine avec toutes les communautés autonomes pour aborder cette question a abouti à une initiative d’accueil des mineurs des îles Canaries, ce qui me semble sincèrement insuffisant par rapport au défi auquel les îles Canaries sont confrontées, et il faut a précisé que toutes les Communautés autonomes « ne font pas preuve du niveau de solidarité qu’elles devraient », a souligné Escriva ce lundi, dans des déclarations aux médias après la Conférence sur le revenu minimum qui s’est tenue à Aranjuez.

Así, preguntado por las quejas del presidente de Canarias sobre falta de recursos, Escrivá ha indicado que « el gobierno de Canarias tiene una sobrecarga muy grande de trabajo » pero ha insistido en que « ha recibido y seguirá recibiendo » fondos del gobierno central para abordar la situation.

En outre, il a souligné que « dans la législation espagnole, un mineur est avant un mineur qu’un migrant » et a fait appel à « la solidarité des autres Communautés autonomes » car « les mineurs relèvent de la responsabilité des Communautés autonomes ». « Lorsqu’il y a une crise comme celle que connaît les Îles Canaries, où vivent plus de 3.500 mineurs, mais où ce nombre risque de continuer à augmenter dans les années à venir, les autres Communautés autonomes doivent faire preuve de solidarité et assumer une responsabilité collective. »

Concernant les migrants non mineurs, Escriva a indiqué que le ministère de l’Intérieur est responsable pendant les « 72 premières heures » suivant l’arrivée et « fait un excellent travail » ; et, par la suite, Migrations fait « une approche globale du système d’accueil ».

Cette fois, « malgré le fait que les arrivées soient plus élevées qu’en 2020 », ils assurent qu’ils sont « préparés » et qu' »il n’y a vraiment aucun problème aux îles Canaries lié à l’arrivée de non-mineurs qui ne dépasse pas ce que est la situation habituelle ».

« Le nombre de non-mineurs aux îles Canaries, après les arrivées très importantes de ces derniers mois et surtout semaines, ne devrait pas dépasser 5 000. Et à El Hierro ou à Lanzarote, il y a des arrivées ponctuelles », a souligné Escriva.

En revanche, interrogé sur la guerre entre Israël et le Hamas, le ministre de l’Inclusion a assuré que « ce qui doit inquiéter tout le monde » est « le drame humanitaire qui s’y déroule » et a insisté sur la déclaration du président du Hamas. gouvernement, Pedro Sánchez, « bien sûr, condamnant de la manière la plus retentissante l’attaque terroriste perpétrée par le Hamas » et mettant l’accent sur la « protection » de toutes les personnes du point de vue de l’humanitaire et du droit international, et rappelant que « le Le conflit sous-jacent ne peut être résolu que par la reconnaissance de deux États. »

A lire également