La Galice, prête à accueillir 26 nouveaux mineurs migrants des îles Canaries et de Ceuta

La Galice, prête à accueillir 26 nouveaux mineurs migrants des îles Canaries et de Ceuta

La Xunta montre sa « solidarité » dans l'accueil des mineurs migrants : « La Galice a été, est et sera un lieu d'accueil »

SANTIAGO DE COMPOSTELA, 10 juillet ( ) –

La Xunta de Galicia confirme qu'elle est prête à accueillir 26 nouveaux mineurs migrants des îles Canaries et de Ceuta après avoir participé à la Conférence sectorielle qui aborde la situation et où la ministre de la Politique sociale et de l'Égalité, Fabiola García, a revendiqué la Galice comme  » lieu d'accueil ».

Le Gouvernement galicien confirme ainsi son vote favorable lors de la réunion entre le Gouvernement et les communautés organisée à Santa Cruz de Tenerife pour aborder la réforme de la loi sur l'immigration pour la répartition des mineurs migrants non accompagnés.

Cependant, le ministre, qui s'exprimait par vidéoconférence en compagnie du directeur général de la Famille, de l'Enfance et de la Promotion démographique, Jacobo Rey, s'est montré très critique sur « l'absence » d'une politique migratoire de la part de l'Exécutif.

En outre, il a exigé la convocation d'une conférence des présidents et a exigé du gouvernement un financement pour prendre en charge les mineurs jusqu'à ce qu'ils quittent le système de protection, en plus de demander des garanties pour que toutes les communautés autonomes participent à la distribution.

De même, Fabiola García a souligné que le texte de réforme a été reçu mardi après-midi et que le département « n'a pas eu suffisamment de temps pour l'étudier », à l'instar des autres régions.

Quoi qu'il en soit, précisent-ils, la conférence sectorielle n'a aucun pouvoir sur lui, qui réside dans les Cortes, donc il ne sera pas soumis au vote.

Ces 26 mineurs s'ajoutent aux 28 que la Galice a accepté de recevoir des Canaries en 2023, qu'elle attend toujours et avec lesquels elle a complété toutes les places d'accueil actuellement disponibles.

A lire également