Le nombre de mineurs migrants non accompagnés enregistrés en Espagne a augmenté de 221,4 % en huit ans et de plus de 3 000 % aux îles Canaries.

Le nombre de mineurs migrants non accompagnés enregistrés en Espagne a augmenté de 221,4 % en huit ans et de plus de 3 000 % aux îles Canaries.

La Rioja est la LACC avec le plus petit nombre d’inscrits

MADRID, 17 décembre ( ) –

Le nombre de mineurs migrants non accompagnés enregistrés en Espagne a augmenté de 221,4 % en huit ans, et celui enregistré aux îles Canaries a augmenté de plus de 3 000 %.

C’est ce que révèle le gouvernement dans une réponse parlementaire aux députés du Groupe parlementaire populaire, Isabel María Borrego Cortés et Ana Belén Vázquez Blanco, dans laquelle ils demandent à l’Exécutif quel est le nombre de mineurs étrangers non accompagnés dans chaque communauté autonome, ventilé par rentes et Communauté, de 2015 à nos jours.

Concrètement, dans le texte auquel Europa Press a eu accès, le gouvernement indique que jusqu’au 31 octobre 2023, il y a eu 10 738 enregistrements de migrants mineurs non accompagnés en Espagne, contre 3 341 enregistrés pour toute l’année 2015. Cela signifie que le nombre d’inscriptions a augmenté de 221,4% en huit ans.

De même, à travers les données partagées, on constate que 2018 a été l’année où le plus grand nombre de migrants mineurs non accompagnés ont été enregistrés, avec 13 795, suivi de 2019, avec 12 417 ; 2022, avec 11 417 ; 2023, qui, à deux mois de la fin, en compte 10 738 ; 2021, avec 9 294 ; 2020, avec 9 030 ; 2017, avec 6 414 ; 2016, avec 3 997 ; et 2015 avec 3 341.

ILES CANARIES, DE 93 INSCRITS À 3 030 EN HUIT ANS

Par communauté, se distinguent les données des îles Canaries, qui, de 2015 (93) à octobre 2023 (3 030), ont augmenté les inscriptions de migrants mineurs non accompagnés de 3 000 %.

Les îles Canaries, qui sont à la tête de la CCAA, sont suivies en 2023 par l’Andalousie, avec 1 707 inscriptions ; la Catalogne, avec 1 337 ; la Communauté valencienne, avec 1 016 ; Madrid, avec 849 ; Pays Basque, avec 677 ; les Îles Baléares, avec 319 ; Castille-et-León, avec 295 ; Melilla, avec 276 ; Murcie, avec 240 ; Ceuta, avec 221 ; la Galice, avec 209 ; Castille-La Manche, avec 143 ; Navarre, avec 133 ; Aragon, avec 125 ; les Asturies, avec 64 ; Estrémadure, avec 53 ; Cantabrie, avec 34 ; et La Rioja, avec 10.

LA RIOJA, CELLE QUI A LE MOINS

D’autre part, La Rioja est la communauté qui a enregistré le moins de migrants mineurs non accompagnés ces dernières années. En ce sens, il est passé de cinq enregistrés en 2016 à dix en 2023. Cependant, les années où il a enregistré le plus d’enregistrements ont été 2020 et 2021, avec 11 dans les deux cas.

Enfin, le Gouvernement souligne dans le document que « l’inscription des données des mineurs dans le Registre MENA est effectuée à des fins exclusives d’identification, conformément aux dispositions de l’article 215 du décret royal 557/2011, du 20 avril, par lequel approuve le règlement de la loi organique 4/200 sur les droits et libertés des étrangers en Espagne et leur intégration sociale, avec le registre susmentionné coordonné par le ministère public de l’État en tant que garant et protecteur de l’intérêt supérieur du mineur.

A lire également