Le PSOE critique le fait que le point d'information pour les personnes temporaires à la gare routière de Jaén "est toujours fermé"

Le PSOE critique le fait que le point d’information pour les personnes temporaires à la gare routière de Jaén « est toujours fermé »

JAÉN, 5 novembre ( ) –

Le PSOE a critiqué ce dimanche que le point d’information pour les personnes temporaires de la gare routière de Jaén « est toujours fermé », et a regretté le « manque de planification et de diffusion » du maire, Agustín González (PP), sur « les ressources municipales aux migrants qui sont dans la rue.

C’est ce qu’a déclaré le PSOE dans une note dans laquelle son conseiller Ángeles Díaz a déploré que cette année les migrants temporaires qui arrivent à Jaén, principalement par les transports publics routiers, « n’ont pas d’informations sur où aller et quelles ressources sont disponibles pour eux. » peuvent fournir de la Mairie et d’autres entités ».

Le conseiller du PSOE a prévenu que « ce manque d’information pourrait conduire les migrants à dormir dans la rue et à ne pas bénéficier de services de traduction pour d’autres démarches ».

« La gare routière est le premier point de contact de ces personnes avec Jaén », a souligné l’édile avant de souligner que, « en ces jours où le mauvais temps s’est également aggravé, » ces migrants « ou ont réussi comme ils ont pu, ou le L’inaction du maire, Agustín González Romo, et de son équipe gouvernementale pour informer sur les ressources municipales qui les accueillent a dû être remplacée par des bénévoles, qui ont trouvé des nuits avec une vingtaine de personnes en plein air », comme l’a indiqué le représentant socialiste.

Ángeles Díaz a souligné que le point d’information susmentionné à la gare routière était une initiative de la législature précédente, avec le socialiste Julio Millán comme maire, qui « s’est avérée très importante pour les personnes temporaires qui arrivaient à la recherche d’un emploi à Jaén », désorienté. et ne sachant pas où aller. « Quel que soit le volume de collecte, à ce stade, cela fonctionnerait déjà », a commenté le maire.

Le PSOE a également indiqué que le point est financé avec des fonds publics et a été suivi par le personnel municipal, la Junta de Andalucía et Jaén Acoge, « une entité avec laquelle nous avons eu une collaboration clé en raison de sa connaissance des circonstances qui entourent les migrants,  » a ajouté Ángeles Díaz.

L’édile socialiste a également regretté que dans une campagne « courte » avec peu de possibilités d’emploi, le centre d’accueil municipal soit « vital pour ces personnes ».

« Avec le mauvais temps et les tempêtes constantes que nous connaissons, rendre l’accès plus flexible ces jours-ci et les rapports de la Mairie est le minimum qui est demandé au maire Agustín González Romo et à son équipe gouvernementale », a déclaré le représentant du PSOE avant de regretter. que l’exécutif local « ne se conforme pas, démontrant qu’une administration comme la Mairie n’est pas du côté des personnes vulnérables en cette occasion ».

LE MANQUE D’INFORMATION

La conseillère a également souligné qu’elle « regrette » que cette année la Mairie de Jaén, gouvernée par le PP et Jaén mérite plus, « ne fasse pas de reportage avec les médias à sa disposition sur le service d’hébergement alternatif pour les hommes d’affaires à la recherche d’un loyer. pour son personnel temporaire ».

Du PSOE, ils ont souligné que lors de la dernière campagne, avec l’équipe gouvernementale socialiste, le Centre d’accueil municipal a permis, « sans réduire un seul lieu, un espace pour que les oléiculteurs qui le souhaitent puissent louer des lits avec droit à des articles de toilette et à la nourriture. pour leurs journaliers », et ils ont regretté que « cette année la ressource ne soit pas diffusée ».

Enfin, Ángeles Díaz a souligné que le Centre d’accueil municipal « fonctionne tous les jours de l’année avec trois nuits de séjour », et que ses places « doublent lorsque commence la campagne des olives et que le nombre de nuits de séjour passe à cinq ». Cette année, « cette activation n’est pas prévue avant le 14 novembre, malgré le fait qu’un volume important d’intérimaires soit déjà enregistré à Jaén depuis plusieurs jours », a conclu l’édile socialiste en avertissant.

A lire également