L'entrée de migrants par bateau en Espagne a diminué de 20,5% cette année, bien qu'elle ait augmenté de 25% dans la péninsule et les îles Baléares

L’entrée de migrants par bateau en Espagne a diminué de 20,5% cette année, bien qu’elle ait augmenté de 25% dans la péninsule et les îles Baléares

MADRID, 16 juin ( ) –

L’arrivée de migrants irréguliers en Espagne a diminué de 20,5% au cours des cinq premiers mois de 2023 par rapport à l’année précédente, bien qu’il y ait eu une croissance de 25,2% des entrées irrégulières le long de la côte péninsulaire et de Baleres, selon les données du ministère de l’Intérieur recueillis par Europa Press.

Au total, 10 824 personnes sont entrées irrégulièrement en Espagne jusqu’à présent cette année (13 620 en 2022), dont 95,6 % (10 348) l’ont fait par voie maritime et 42,2 % par les côtes de la péninsule et des îles Baléares.

Plus précisément, à travers la péninsule et les îles Baléares, l’entrée irrégulière de 4 369 personnes entre le 1er janvier et le 15 juin de cette année a été enregistrée, contre 3 491 un an plus tôt. Le nombre de bateaux dans lesquels ces personnes ont atteint ces côtes a également augmenté de 6,8% : 360 sont ceux enregistrés en 2023, alors que dans la même période de 2022, il y en avait 337.

Cependant, la voie d’entrée majoritaire, les îles Canaries -par lesquelles 57,1% (5 914 personnes) sont arrivées- a enregistré jusqu’à présent en 2023 une baisse de 31,5%, avec l’entrée de 8 628 personnes.

Les entrées par voie maritime à Ceuta et Melilla ont également diminué par rapport à l’année dernière. Dans la première ville autonome, l’arrivée de 22 migrants en situation irrégulière a été enregistrée, contre 36 qui l’ont fait entre le 1er janvier et le 15 juin 2022 ; et dans le second, ils sont passés de 63 arrivées il y a un an à 43 jusqu’à présent en 2023.

Ceuta et Melilla ont enregistré une diminution, en outre, des entrées par leurs frontières terrestres. Dans ce cas, les entrées à Melilla ont chuté de 94,5%, puisque l’année dernière à cette époque, 954 migrants étaient entrés par cette route, alors que jusqu’à présent cette année, il y en a eu 52. À Ceuta, de son côté, ils sont passés de 448 entre 1er janvier et 15 juin 2022 à 424 dans la même période de 2023.

A lire également