Migrations affirme qu'"il n'y a jamais eu autant d'espaces de dialogue" avec la CCAA sur les menaces et appelle à la coresponsabilité

Migrations affirme qu' »il n'y a jamais eu autant d'espaces de dialogue » avec la CCAA sur les menaces et appelle à la coresponsabilité

SANTANDER, le 23 mai. (E) –

La ministre de l'Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration, Elma Saiz, a souligné l'importance de la « coresponsabilité » et de la « solidarité » des communautés autonomes pour l'accueil des menas (mineurs migrants non accompagnés) et a assuré qu'« il n'y a jamais eu il n'y a pas eu tant de forums » de dialogue ni « tant de fonds ».

« Jamais auparavant il n'y a eu autant de forums d'échange d'informations, de dialogue constant avec les communautés autonomes et aussi avec les entités locales, ni autant de fonds, car, sans aucun doute, cela s'accompagne aussi de ressources », a-t-il déclaré.

La ministre a abordé ce sujet à Santander, où elle a visité jeudi le navire-hôpital Juan de la Cosa, interrogée par les médias sur le nombre de menas que la Cantabrie est chargée d'héberger, où le gouvernement régional a indiqué qu'il se chargerait de le faire. de ceux à qui je peux donner une réponse adéquate

Saiz n'a pas avancé de détails sur la répartition de ces mineurs entre les autonomies, puisqu'il a indiqué que, suite à l'accord d'investiture, des modifications législatives sont en attente pour que « cette solidarité des communautés autonomes soit valorisée de deux points de vue très importants », comme la sécurité juridique et « l'intérêt supérieur du mineur, car nous parlons de mineurs », a-t-il souligné.

Ainsi, il a souligné que le Gouvernement et le Sénat travaillent sur ce sujet de manière « interministérielle », en préparant cette modification réglementaire qui devra être réalisée aux Cortes.

A lire également