« MigraVoice » est né, le projet européen visant à « amplifier les voix et les perspectives des migrants »

« MigraVoice » est né, le projet européen visant à « amplifier les voix et les perspectives des migrants »

MADRID, 25 février () –

L’Union européenne a lancé le projet « MigraVoice », dans le but « d’amplifier les voix et les perspectives des migrants en Europe au sein de l’espace médiatique et informationnel européen », ainsi que de « promouvoir la participation active des individus issus de l’immigration à la création de contenus médiatiques de qualité, tant dans les formats traditionnels que sur les réseaux sociaux.

Le projet bénéficie de la collaboration de six organisations médiatiques européennes, la Fondation Maldita.es (Espagne), Raseef22 (Allemagne), Media Diversity Institute (Belgique), The London Story (Pays-Bas), Are We Europe (Belgique) et Osservatorio Balcani e Caucaso. Transeuropa (Italie), et dispose d’un budget total de 653 504,86 euros.

Selon eux, « MigraVoice » créera une communauté transfrontalière d’experts d’origine migrante, la « MigraVoice Superpower Community », qui servira de plate-forme aux experts de diverses spécialités pour apporter leurs connaissances en tant que sources dans le contenu de l’Union européenne. médias. Tous les experts seront inclus dans la plateforme « The MigraVoice Centre », une base de données à laquelle les médias pourront accéder pour les contacter et republier le contenu déjà créé.

En outre, ils ont indiqué que le projet développera les capacités d’une équipe de 15 journalistes d’origine migrante qui participeront à une rédaction temporaire (Pop-Up Newsroom) pour créer du contenu « percutant » et « fiable » dans divers formats, plateformes et spécialités journalistiques, y compris les réseaux sociaux. Les journalistes des médias européens traditionnels développeront également leurs compétences dans les techniques de journalisme inclusif « afin d’encourager la production de récits et d’une couverture médiatique plus représentatifs ».

De même, ils ont ajouté que « MigraVoice » mobilisera la « MigraVoice Superpower Community » et formera des journalistes migrants « pour promouvoir la production et la diffusion transfrontalière de contenus » créés par les migrants en Europe et couvrant diverses questions d’actualité dans plusieurs langues, comme l’espagnol. , arabe, anglais, hindi, français, italien et serbo-croate.

« Ce projet représente une étape cruciale dans la promotion de l’inclusion, de la diversité et de l’authenticité dans le journalisme et le contenu consommé par les citoyens. En donnant du pouvoir aux personnes issues de l’immigration, MigraVoice enrichit non seulement le paysage médiatique, mais contribue également à un environnement plus dynamique et plus inclusif », a expliqué le coordinateur du projet de la Fondation Maldita.es, l’organisation leader du consortium, Samuel Allan.

A lire également