O Porriño (Pontevedra) accueillera les migrants des îles Canaries qui allaient arriver à Sobrado dos Monxes (La Corogne)

O Porriño (Pontevedra) accueillera les migrants des îles Canaries qui allaient arriver à Sobrado dos Monxes (La Corogne)

SANTIAGO DE COMPOSTELA, 30 octobre ( ) –

La Mairie d’O Porriño accueillera ce lundi les migrants des îles Canaries qui devaient arriver à Sobrado dos Monxes dans un foyer de la municipalité.

Des sources consultées par Europa Press ont précisé qu’ils arriveront dans la ville de Pontevedra le 1er novembre et seront hébergés dans une auberge.

Ce lundi, le gouvernement avait prévu de placer 40 des plus de 400 migrants qu’il envisage de transférer en Galice, dans la municipalité de Sobrado dos Monxes, à La Corogne, mais cette option a finalement été écartée, face aux critiques du maire socialiste de la ville, Lisardo Santos, qui a souligné que la Mairie n’a reçu « aucune communication officielle, ni de la Délégation, ni du Ministère, ne disant ni l’une ni l’autre ».

Il a toutefois reconnu que le lieu prévu pour la réception serait la Casa das Audiencias, qui fait partie du complexe du monastère de Santa María de Sobrado dos Monxes.

Justement, des sources du Monastère ont confirmé à Europa Press que les installations étaient déjà prêtes pour accueillir les migrants ce lundi, mais dimanche soir, on leur a dit qu’ils n’arriveraient pas parce que « les habitants ne voulaient pas ».

INCONFORT DU XUNTA

Entre-temps, des sources de la Xunta ont manifesté leur malaise face à la gestion de l’Exécutif central et assurent qu’elles ignorent ce changement. De même, ils insistent sur le fait que la dernière communication du gouvernement indique que les migrants arriveraient ce lundi à Sobrado dos Monxes.

Dans un premier temps, l’approche du gouvernement central prévoyait l’arrivée d’environ 400 migrants en Galice. Concrètement, 40 personnes seraient déplacées à Sobrado ce lundi ; 350 à Sanxenxo –175 le 1er novembre et 175 autres le 8– ; et une vingtaine à La Corogne et Vigo.

Dans ce contexte, le ministre de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration, José Luis Escriva, a convoqué ce mardi une réunion d’information par vidéoconférence avec les maires des principales communes espagnoles, la présidente de la FEMP, María José Pelayo et les conseillers de les communautés autonomes pour faire face à la crise migratoire qui touche principalement les îles Canaries, comme l’ont rapporté des sources du ministère.

A lire également