Le Kif-Kif appelle à une régularisation extraordinaire face à la proposition du gouvernement de racines d'emploi

Podemos Euskadi et La Francia Insumisa organisent ce vendredi une journée pour relever le défi de l’immigration

SAINT-SÉBASTIEN, 16 novembre () –

Podemos Euskadi et la plateforme politique La Francia Insumisa ont organisé ce vendredi une journée participative à Irun et Hendaye pour relever le défi de l’immigration et exiger des politiques d’immigration « justes et humanitaires ».

Les événements débuteront à 14h30 par un rassemblement sur le pont de l’Avenida de Irun, récemment ouvert au passage par la France après avoir été fermé pendant trois ans, « même s’il reste un fort déploiement policier ».

A ce point « symbolique » qui relie Irun et Hendaye, les deux groupes réclameront « des politiques migratoires conformes à la défense des droits humains de tous les migrants ».

À la réunion participera la porte-parole d’Elkarrekin (une coalition composée de Podemos Euskadi, EzkerAnitza IU, Berdeak Equo et Alianza Verde) aux Assemblées Générales de Gipuzkoa, Miren Echeveste ; le député à l’Assemblée nationale de la Seine-Saint Denis avec LFI-NUPES, Thomas Portes ; et la députée à l’Assemblée nationale des Hautes Pyrénées avec LFI-NUPES, Sylvie Ferrer.

RÉPUBLICANISME

De même, au monument aux Républicains, situé à quelques mètres du pont, une offrande florale et une manifestation politique auront lieu à 15h30 pour mettre en avant « le républicanisme comme alternative à un modèle politique et social très antidémocratique ».

Dans son discours, Echeveste mettra en avant « le républicanisme comme symbole de pluralité, de diversité et d’accueil, ainsi que comme barrière de confinement contre l’avancée du fascisme, la droite la plus réactionnaire et les crimes de haine liés à l’immigration en Europe ».

La journée se terminera par une table ronde à l’auditorium Antoine D’Abbadie à Hendaye, à 18h30, pour aborder le défi de l’immigration et au cours de laquelle, outre Echeveste, Portes et Ferrer, des représentants de différentes associations de la société viendront participer.civil.

Dans ce débat, le porte-parole d’Elkarrekin Gipuzkoa soulignera la nécessité d’aborder la question de l’immigration et de l’asile « dans la perspective incontournable des droits de l’homme ». De même, il exposera les cas particuliers vécus à Irun ces dernières années et proposera des mesures concrètes.

L’organisation de cette journée « renforce le lien commun » entre Podemos Euskadi et La Francia Insumisa pour proposer de la gauche progressiste « des propositions constructives qui signifient des progrès en matière de droits et de réelles améliorations pour les majorités sociales ».

« Le travail conjoint des différentes formations et espaces de la gauche transformatrice basque et de la société civile est essentiel pour offrir des alternatives qui améliorent les conditions de vie des citoyens et stoppent la montée de l’extrême droite et des discours de haine », ont-ils défendu.

A lire également