La Santé tient une réunion avec la Croix-Rouge pour promouvoir et améliorer la collaboration entre les deux entités

La Santé tient une réunion avec la Croix-Rouge pour promouvoir et améliorer la collaboration entre les deux entités

LOGROÑO, 12 septembre () –

La ministre de la Santé et des Politiques sociales, María Martín, et le vice-ministre de la Santé et des Politiques sociales et sanitaires, José Antonio Oteo, ont tenu ce mardi 12 une réunion de travail au siège du ministère de la Santé, avec le président de Cruz Roja à La Rioja, José Ignacio Rodríguez Maimón, son secrétaire régional, Alejandro Gutiérrez, et d’autres responsables de l’entité pour comprendre et accélérer les besoins les plus immédiats de cette entité sociale en termes de jeunesse, d’immigration et de personnes âgées.

Lors de cette réunion, qui s’inscrit dans le cadre de la série de réunions que mène actuellement le chef des services sanitaires et sociaux du gouvernement de La Rioja, Martín a souligné « l’immense travail réalisé par la Croix-Rouge à La Rioja, qui constitue un soutien essentiel réseauter au quotidien pour réagir directement, immédiatement et étroitement à tout conflit ou situation sensible de notre quotidien.

En ce sens, Martín a souligné « la nécessité de renforcer les programmes de la Croix-Rouge concernant la jeunesse, l’immigration et les personnes âgées », qui sont les domaines qui représentent le plus de besoins en raison de leur complexité et de leur forte demande dans notre région.

Le gouvernement de La Rioja collabore au financement de plus de vingt programmes de la Croix-Rouge dans la Rioja qui s’élèvent à près d’un million d’euros et bénéficient à plus de 6 600 personnes. Projets concernant l’assistance sociale d’urgence, les équipes d’intervention d’urgence, l’accueil complet des immigrés, l’accompagnement des personnes âgées, l’accompagnement des jeunes en difficultés sociales et des appartements d’émancipation, la prévention des comportements violents, l’aide complémentaire à domicile, la prise en charge des personnes dont les fonctions cognitives sont dégradées, le transport en véhicules adaptés ou éducation sanitaire, entre autres.

A lire également