Le gouvernement « clôture » la réforme du transport des mineurs migrants non accompagnés et les îles Canaries demandent qu'elle soit achevée avant l'été

Le gouvernement « clôture » la réforme du transport des mineurs migrants non accompagnés et les îles Canaries demandent qu’elle soit achevée avant l’été

853631.1.260.149.20240318134553


Le ministre de la Politique territoriale et de la Mémoire démocratique, Ángel Víctor Torres – Alberto Ortega – Europa Press

Le Gouvernement s’engage à offrir mensuellement des informations aux communautés autonomes sur le « défi migratoire »

MADRID, 18 (E)

Le ministre de la Politique territoriale et de la Mémoire démocratique, Ángel Víctor Torres, a indiqué que le texte sur lequel le Gouvernement travaille actuellement avec les communautés autonomes pour la réforme législative pour le transfert des mineurs migrants non accompagnés est en cours de « clôture ». En ce sens, la conseillère des îles Canaries, Candelaria Delgado, a demandé que la modification soit prête avant l’été.

« Nous travaillons actuellement à nous mettre d’accord sur le texte juridique et une fois que les gouvernements, dans le cas des îles Canaries et de l’Espagne, se seront mis d’accord sur ce texte, une phase fondamentale commencera, celle de recueillir le soutien », a assuré Torres dans des déclarations au médias, après la Conférence sectorielle sur la migration avec les communautés autonomes qui a eu lieu ce lundi au Ministère de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration.

Plus précisément, il s’agit d’une réforme de l’article 35 de la loi sur l’immigration. En ce sens, Torres a déclaré que toute modification législative doit avoir « le même consensus » que celui qui a existé au Parlement des Canaries. « Il doit être approuvé par tous les groupes politiques ou au moins par tous les groupes politiques, sauf celui qui ne le soutient pas au Parlement des Canaries (Vox) », a-t-il souligné.

Il a également souligné qu’il s’agit d’un « grand accord d’État » et a expliqué qu’il espère que ce qui a été exprimé jusqu’à présent se manifestera lorsque le texte final sera prêt, avec « le soutien de toutes les parties, comme cela s’est produit au Congrès ». « et au Sénat. » À ce stade, il a indiqué qu’ils le diraient à Vox « sachant qu’ils ne seraient pas d’accord ». « Tout le monde doit et doit accepter de traiter ce projet de loi », a-t-il déclaré.

De même, Torres a souligné que l’objectif « est d’aborder définitivement et dans les Cortes Generales une modification qui établit pour l’avenir que là où arrivent ces mineurs non accompagnés, une fois qu’ils dépassent un certain pourcentage, qui est 10% de la capacité dont dispose ce territoire , il y a une répartition sur le territoire ».

En tout cas, Torres n’a pas fixé de date pour la réforme, mais, pour sa part, la conseillère canarienne, interrogée si le changement pourrait être prêt avant l’été, a déclaré que « c’est l’idée », que parmi tous les gouvernements autonomes les communautés font répartir ces mineurs et peuvent disposer de leurs ressources « avec capacité », pour « pouvoir faire face aux futurs arrivants ».

Concernant le texte pour réaliser la réforme, Delgado a indiqué qu’il espère qu’il sera prêt dans « une semaine ou une semaine et demie ».

De même, Delgado a expliqué que Saiz avait confirmé que l’argent qui allait être alloué, tant aux îles Canaries qu’à d’autres communautés autonomes qui accueillent des migrants, serait produit malgré la prolongation des budgets 2024. « Ils nous ont déjà dit que si en raison de modifications budgétaires ou par d’autres moyens que nous permettent les réglementations budgétaires, nous allons avoir ces budgets qui nous soulagent parce que nous pensions que l’argent qui nous venait d’Espagne pour la prise en charge des migrants dans la communauté autonome allait être remis en question par cette extension des budgets », a déclaré l’édile canarien.

Pour sa part, la ministre de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et de la Migration, Elma Saiz, a annoncé que, selon la ministre de la Jeunesse et de l’Enfance, Sira Rego, lors de la réunion, la Commission sectorielle de la jeunesse se tiendra en avril et de l’enfance, où sera abordée la question des mineurs migrants non accompagnés, « d’un point de vue juridique mais aussi d’un point de vue ressources ».

INFORMATIONS MENSUELLES À LA LACC

Saiz a également annoncé que le Gouvernement offrirait mensuellement, au début de chaque mois, des informations sur le défi de l’immigration aux communautés autonomes.

« C’est un chemin commencé et c’est une bonne pratique car, sans aucun doute, ces protocoles d’échange d’informations permettent de fournir un meilleur service et d’être mieux préparés pour relever le défi », a-t-il déclaré.

Des sources du département ont assuré à Europa Press qu’il s’agit d’informations mensuelles sur les dispositifs stables et d’urgence pour l’assistance humanitaire aux migrants.

Il s’agissait de la deuxième Conférence sectorielle sur l’immigration de cette législature et elle a eu lieu après l’arrivée irrégulière en Espagne d’un total de 14.035 migrants entre le 1er janvier et le 29 février, selon le bilan du ministère de l’Intérieur. Dans ce sens, le ministre a déclaré que la prochaine Conférence sectorielle sur la migration se tiendrait avant l’été.

En revanche, interrogé par le vice-président du gouvernement d’Aragon, Alejandro Nolasco, qui a déchiré jeudi dernier un tract sur le Ramadan, Saiz a condamné lundi « toute allusion à la xénophobie ou au discours raciste ».

Plus précisément, Nolasco a exigé que le gouvernement espagnol « paralyse, retire et mette fin à l’octroi de la nationalité espagnole à tous ceux qui sont issus de cultures islamiques ».

« Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises et je vais le répéter constamment, en m’opposant à toute allusion visant à lier l’immigration à des phénomènes, à des aspects négatifs et à tout discours xénophobe », a-t-il souligné.

Dans le même esprit, il a souligné l’importance de « continuer à mettre les droits de l’homme au centre et de continuer à travailler », ainsi que de « valoriser un défi qui apporte de la richesse ».

A lire également