Les îles Canaries exigent une action "urgente" après la mort de trois migrants

Les îles Canaries exigent une action « urgente » après la mort de trois migrants

SANTA CRUZ DE TENERIFE, 31 décembre. ( ) –

La ministre du Bien-être social, de l’Égalité, de la Jeunesse, de l’Enfance et de la Famille du gouvernement des Îles Canaries, Candelaria Delgado, a déploré la mort de trois migrants qui voyageaient à bord d’un cayuco intercepté hier à 170 milles d’El Hierro, d’où un autre quinze ont été secourus.

Dans un audio envoyé aux médias, le conseiller a déclaré que les îles Canaries « ne peuvent pas rester impassibles face à ce drame » ; C’est pour cette raison qu’il a jugé urgent que les autorités espagnoles et communautaires « agissent pour qu’aucune vie ne soit perdue dans l’océan ».

Candelaria Delgado a également souligné la nécessité d’offrir aux jeunes des pays d’origine de l’immigration des opportunités de développer leurs projets de vie dans leurs lieux d’origine.

Le cayuco a été localisé ce samedi après-midi par le catamaran ‘Knot Working’ à environ 170 milles marins au sud-ouest de La Restinga. Le catamaran a alerté le Centre de Secours de Tenerife de la présence d’un bateau irrégulier dans lequel il pourrait y avoir des morts.

Pour cette raison, les hélicoptères Helimer 206 et Helimer 204 ont été activés, tandis que le navire le plus proche, le « Lagoa », a été détourné pour rester à proximité du cayuco. Une fois sur place, l’Helimer 206 a secouru huit personnes souffrant d’hypothermie, de faim et de soif ; et Helimer 204 a soulevé sept autres migrants conscients et orientés.

Les deux moyens aériens ont transporté les occupants du bateau jusqu’à l’île d’El Hierro, tandis que les trois défunts sont restés dans la pirogue, qui ont également été évacués.

A lire également