Moreno attribue les problèmes d'accès au logement et l'augmentation des loyers à la loi de l'État : "C'est un désastre"

Moreno attribue les problèmes d'accès au logement et l'augmentation des loyers à la loi de l'État : « C'est un désastre »

SÉVILLE, le 2 mai. (E) –

Le président de la Junta de Andalucía, Juanma Moreno, a imputé jeudi à la loi de l'État tant les problèmes d'accès au logement, notamment chez les jeunes et les migrants, que l'augmentation des loyers, qu'il a qualifié de « désastre ». « Depuis que cette loi a été promue par votre parti –Sumar–, la seule chose qui a été obtenue a été d'augmenter le prix du loyer, à tel point qu'il est maintenant plus cher de louer que d'acheter. critique. La loi n'a pas fonctionné », a-t-il conclu.

C'est ainsi que Moreno a répondu à la porte-parole de Por Andalucía, Inmaculada Nieto, lors de la séance de contrôle au Parlement andalou. Dans son discours, le président du Conseil a exigé « plus de construction de logements, plus d'offre, de sorte que pour chaque demandeur d'un logement, il y ait cinq logements proposés. C'est ce dont nous avons besoin, et cela ne se produit pas avec des politiques restrictives et des ingérences. et l'interventionnisme permanent de son groupe ».

Nieto a averti que les familles andalouses « consomment de plus en plus de ressources pour payer le logement », représentant 72% des revenus dans le cas des familles plus jeunes. Pour l'Andalousie, le président du Gouvernement andalou a été déshonoré par le fait qu'il y ait maintenant « beaucoup plus de demandes non satisfaites que lorsqu'il a eu l'honneur d'être président et moins de logements sociaux, car depuis qu'il est au pouvoir, les logements sociaux ont été vendus ». « 

De même, il a critiqué la « gestion désastreuse » en matière de logement, faisant allusion au fait qu'il y a dix ans le gouvernement de Mariano Rajoy a transféré sept millions d'euros à l'Andalousie pour le logement et, actuellement, 350 millions, dont « l'année dernière , 295 millions n'ont pas été investis. C'est le bilan de gestion et de service en matière de logement que vous présentez.

Juanma Moreno a défendu que dans la communauté « nous avons activé tous les outils dont nous disposons pour faciliter l'accès au logement, avec une feuille de route décennale, qui est le Plan VIVE », sur laquelle la construction s'est démarquée sur 3 400 logements dans le cadre du Plan Écologement. Depuis 2019, le programme de promotion du parc de logements locatifs a permis de promouvoir plus de 70 programmes et environ 2 500 nouveaux logements. De même, il a rappelé l'ouverture d'un quatrième appel pour 853 logements supplémentaires et a souligné qu'au cours des cinq dernières années, la promotion du logement protégé a été multipliée « par trois ».

A lire également