Plus de 30 migrants sont morts dans la pirogue à la dérive secourue par un bateau de croisière près des îles Canaries

Plus de 30 migrants sont morts dans la pirogue à la dérive secourue par un bateau de croisière près des îles Canaries

Le bateau était à la dérive au quatrième jour de navigation car un moteur s'est cassé et les corps des défunts ont été jetés à la mer.

Plus de 30 migrants sont morts dans le cayuco qui a été secouru ce jeudi par un bateau de croisière à un peu plus de 800 kilomètres de l'île d'El Hierro avec cinq corps à bord plus un autre homme qui est mort sur le bateau après avoir été secouru – ils ont retrouvé deux corps. ont été laissés sur le bateau en raison de l'impossibilité de terminer le sauvetage.

Des sources de l'opération Croix-Rouge installée dans le port de Santa Cruz de Tenerife, où le bateau de croisière est arrivé ce matin, ont indiqué à Europa Press que les survivants rapportent que la pirogue a quitté les côtes mauritaniennes le 30 mai et le quatrième jour du voyage. Leur moteur est tombé en panne et ils se sont retrouvés à la dérive, avec plus de 100 personnes à bord.

Au final, un total de 64 survivants ont débarqué à Tenerife – le bateau de croisière venait de Gambie en direction de l'île -, parmi eux trois enfants âgés de 7 à 9 ans, tous d'origine subsaharienne et originaires du Burkina Faso. , la Mauritanie, le Mali, la Gambie et le Sénégal.

Cinq des personnes secourues ont été transférées vers différents centres hospitaliers, trois vers l'hôpital universitaire Ntra de Candelaria et deux vers l'hôpital universitaire des Canaries (HUC).

Plus précisément, l’une des personnes touchées souffrait d’une grave déshydratation et une femme enceinte a été transférée pour une évaluation médicale. Les autres présentaient également des symptômes de déshydratation, bien que modérés et légers.

A lire également