Le Kif-Kif appelle à une régularisation extraordinaire face à la proposition du gouvernement de racines d'emploi

Redondo estime que la possible rupture entre PP et Vox à propos des migrants est « la meilleure chose » qui puisse arriver au « populaire »

VALLADOLID, le 28 juin. () –

La ministre de l'Égalité, Ana Redondo, a souligné ce vendredi, en réponse à la position défendue par Vox sur la répartition des mineurs migrants, que « la meilleure chose » qui puisse arriver au PP est de « rompre » avec ceux des autonomies dans lesquelles ils co-gouvernent avec la formation dirigée par Santiago Abascal.

Le Parti populaire est « enlevé » depuis un an par ceux de Santiago Abascal et la « contradiction » dans laquelle il s'engage en permanence dans la politique est « très complexe et difficile à entretenir ».

C'est ainsi que s'est exprimée la responsable du portefeuille Égalité dans des déclarations aux médias après avoir participé à la présentation de l'exposition « Le Lac des Cygnes » de Cristóbal Tabares, qui a eu lieu au Musée National de Sculpture de la capitale.

Là-bas, Redondo a ironisé sur le fait qu'« on ne peut pas siroter et souffler et on ne peut pas répliquer en même temps », tandis que le PP, depuis qu'il gouverne avec Vox, est devenu « un parti d'extrême droite ».

De l'avis du chef du portefeuille de l'Égalité, ces derniers temps, de nombreuses décisions prises par le « populaire » en font un parti « imité » par Vox.

« Si le PP veut maintenir une voie démocratique et le respect des droits de l'homme, des règles du jeu et des valeurs, la meilleure chose qu'il puisse faire est d'arrêter de gouverner avec Vox dans les communautés autonomes et les conseils municipaux », a déclaré Redondo.

A lire également