Rego soutient la mise en œuvre d'un large accord pour une répartition solidaire et contraignante des enfants migrants non accompagnés

Rego soutient la mise en œuvre d’un large accord pour une répartition solidaire et contraignante des enfants migrants non accompagnés

MADRID, 20 février () –

La ministre de la Jeunesse et de l’Enfance, Sira Rego, a soutenu la mise en œuvre d’un large accord pour une répartition solidaire et contraignante des garçons et des filles migrants non accompagnés.

« En tant que gouvernement central, nous avons un engagement envers les îles Canaries et envers les garçons et les filles migrants qui arrivent dans notre pays », a-t-il ajouté lors de la clôture de la conférence sur la protection de l’enfance dans le contexte des contingences migratoires humanitaires organisée par l’Unicef. Espagne.

De même, Rego a souligné l’importance d’entreprendre des modifications législatives pour « améliorer » les systèmes de protection et d’accueil pour la protection des garçons et des filles migrants, ainsi que d’aborder la réforme de la procédure de détermination de l’âge conformément aux recommandations des Nations Unies. Comité des droits de l’enfant.

En outre, il a réaffirmé mardi l’engagement du gouvernement à faire progresser la protection et l’accueil des mineurs migrants, « en mettant les droits de l’homme et la justice sociale au centre ».

« Les politiques d’immigration doivent respecter les droits de l’homme, et depuis le ministère de la Jeunesse et de l’Enfance, nous travaillons pour garantir que ce soit le cas », a-t-il déclaré.

Rego a montré sa volonté de continuer à aller de l’avant, avec la mise en œuvre d’un plan global de soins, de protection et d’inclusion sociale pour les enfants migrants qui protège également les jeunes femmes en transition vers l’âge adulte. Il a également plaidé pour la mise en œuvre de nouveaux plans de réponse conjoints dans le domaine de la collaboration avec les communautés autonomes.

Enfin, le ministre a souligné les mesures prises par le Gouvernement à cet égard, comme le modèle de gestion des contingences migratoires, l’accord de solidarité entre les Communautés autonomes pour l’accueil des garçons et des filles migrants des îles Canaries et la Commission interministérielle récemment créée qui est appelés à coordonner les politiques d’accueil et d’immigration.

A lire également