Turull considère qu'il est "indigne" d'accuser Junts de xénophobie pour avoir abordé la question de l'immigration

Turull considère qu’il est « indigne » d’accuser Junts de xénophobie pour avoir abordé la question de l’immigration

Il affirme que Junts est une alternative à un gouvernement « résigné, épuisé et bientôt fini »

TARRAGONE, 13 janvier () –

Le secrétaire général de Junts, Jordi Turull, a déclaré samedi qu’il est « absolument indigne » d’accuser son parti de xénophobie pour s’être mis d’accord sur les politiques d’immigration avec le gouvernement, et a défendu d’assumer des responsabilités dans les politiques fondamentales au lieu de les éviter.

Lors du Conseil National du parti à El Morell (Tarragone), il a déclaré que ce pacte et d’autres accords les rendaient décisifs sans laisser de côté le mouvement indépendantiste, et il estime que cela contribue à en faire l’alternative à un « parti résigné, épuisé et bientôt fini ». « , a-t-il déclaré sans citer à aucun moment l’ERC.

Il a déclaré textuellement que Junts se révèle être un mouvement indépendantiste utile et qu’il a une vocation de gouvernement et non de pouvoir : « Nous agissons avec une mentalité d’État ; d’autres agissent avec une mentalité de parti.

(IL Y AURA UNE EXPANSION)

A lire également