Le Conseil accorde 200 000 euros à l'Association marocaine pour l'intégration des immigrés et des localités sévillanes

Le Conseil accorde 200 000 euros à l'Association marocaine pour l'intégration des immigrés et des localités sévillanes

SÉVILLE, le 14 juin () –

Le Département d'Inclusion Sociale, Jeunesse, Famille et Égalité du Gouvernement d'Andalousie, à travers sa Délégation Territoriale à Séville, a accueilli à son siège la signature de l'accord d'adhésion au projet « Andalousie Dígame » entre l'Association Marocaine pour l'Intégration des Immigrants et différentes municipalités de la province.

Le projet « Andalucía Dígame » a été financé par le gouvernement d'Andalousie à travers le Secrétariat général d'inclusion sociale avec l'octroi d'une subvention dans le cadre d'un régime de concurrence concurrentielle destinée aux entités du tiers secteur pour la mise en œuvre de projets pilotes et d'innovation dans les services sociaux, financé par les fonds européens du mécanisme pour la reprise et la résilience, financé par l'Union européenne – Next Generation. Le montant s'élève à 183 179 euros.

La déléguée territoriale d'Inclusion Sociale, Jeunesse, Familles et Égalité, María Luisa Cava, a accompagné ladite association et les entités locales lors de la signature de l'accord, qu'elle a qualifié de « véritable exemple de coordination et de gestion de ressources entre entités du tiers secteur ». les mairies et la Junta de Andalucía en faveur de la réalisation des objectifs et de l'amélioration de la qualité de vie des migrants ».

Le délégué a rappelé dans une note que l'objectif principal du projet est de « faciliter le processus d'intégration des migrants dans la société andalouse à travers la promotion de l'accès aux services communs de base ».

Le projet « Andalucía Dígame » a également, parmi ses objectifs spécifiques, la promotion de l'intégration sociale de la population migrante en facilitant son accès aux services de base communs ; faciliter l'intégration, l'inclusion et la normalisation des situations administratives des immigrés grâce à des conseils et une attention juridiques ; l'amélioration de l'insertion socio-professionnelle des immigrés et le développement d'actions de formation en gestion de l'immigration pour le personnel technique des administrations et du tiers secteur.

Pour atteindre ces objectifs, une série de professionnels spécialisés en migration seront mis à la disposition des communes qui en ont besoin, comme un avocat expert en Immigration, un conseiller d'orientation, un travailleur social, ainsi qu'un médiateur interculturel. Avec ce service, l'institution vise à couvrir la nécessité de répondre aux différentes demandes des immigrés, aux demandes du personnel technique, ainsi qu'aux résidents de la ville.

Concrètement, les municipalités qui ont participé dans la province de Séville, en signant l'accord, sont : Sevilla, Estepa, Morón de la Frontera, Écija, Casariche, Guadalcanal, Olivares, El Saucejo, Lora del Río, Herrera, Brenes, La Rinconada, Badolatosa et San Juan de Aznalfarache.

A lire également