Le directeur de la Garde civile entend « renforcer » la « magnifique collaboration » avec les forces de sécurité marocaines

Le directeur de la Garde civile entend « renforcer » la « magnifique collaboration » avec les forces de sécurité marocaines

CEUTA, 11 octobre ( ) –

Le directeur général de la Garde civile, Leonardo Marcos, a indiqué ce mercredi à Ceuta que l’un des objectifs « stratégiques » de l’Institut armé est de « renforcer » la « magnifique collaboration » qu’il entretient « avec la Gendarmerie Royale, la Police et la Marine marocaine », qu’il a présentée comme étant d’une « importance énorme » dans la prévention et la lutte « du terrorisme, du crime organisé, des mafias qui facilitent l’immigration irrégulière et de tout autre trafic illicite ».

Marcos, qui a participé à l’événement institutionnel organisé dans la ville autonome à l’occasion de la célébration du Saint Patron de la Garde Civile, a également assuré qu’il entendait « intensifier » la coopération du Corps avec Europol et Frontex, « renforcer » le Service de Protection de la Nature (Seprona) et « continuent à être des pionniers dans les processus d’innovation et de transformation numérique ».

« Une autre de nos priorités est d’approfondir la prévention, d’améliorer les mesures de protection et de travailler à la sensibilisation contre la violence de genre, un fléau qui menace la liberté et la sécurité », a ajouté le directeur général, qui estime que Benemérita doit « encourager l’entrée de plus de femmes parce que nous J’ai besoin de leur esprit et de leur talent. »

« Le rôle des femmes est fondamental dans la Garde civile : lors des récentes promotions, leur nombre a dépassé les 30%, dans une croissance progressive et importante, mais encore loin de l’objectif que nous avons d’être une image fidèle de la société espagnole », a-t-elle souligné. .

L’homme politique léonais, qui a pris ses fonctions actuelles en juin, a salué le « professionnalisme », la « vocation d’engagement envers la société » et la « neutralité politique exquise » avec lesquelles « près de 80 000 hommes et femmes » exercent leurs fonctions.  » qui composent actuellement l’Institut Armée, dont 608 stationnés à Ceuta, dont le commandement a un taux de couverture de 94%  » bien au-dessus de la moyenne nationale « .

« Le gouvernement a trois étapes avec la Garde civile : continuer à améliorer les ressources matérielles dont elle dispose ; continuer à croître comme avec l’offre publique d’emploi de 2022, la plus importante des 10 dernières années ; et améliorer la formation de nos gardes, qui sont déjà le meilleur de l’histoire du Corps et notre principal atout », a-t-il énuméré lors de son discours après la remise des décorations.

A lire également