Le gouvernement central accélère les références et il n'y a plus de migrants adultes à El Hierro.

Le gouvernement central accélère les références et il n’y a plus de migrants adultes à El Hierro.

SANTA CRUZ DE TENERIFE, 11 octobre () –

Les organisations et administrations compétentes en matière d’immigration aux Canaries ont participé ce mercredi à une nouvelle réunion convoquée par l’Autorité de Coordination contre l’immigration aux Canaries, qui a été présidée par vidéoconférence par le chef du Commandement des Frontières et de la Police Maritime. de la Garde civile, le lieutenant-général Juan Luis Pérez, en compagnie du délégué du gouvernement aux îles Canaries, Anselmo Pestana, dans lequel il a été déclaré qu’il n’y avait plus de migrants adultes à El Hierro.

Le Gouvernement des Îles Canaries, représenté par le directeur général de la Sécurité, David del Pino, et par le directeur du CECOES 112, Moisés Sánchez, ont accepté de souligner la bonne coordination qui a permis de répondre aux arrivées de bateaux pour El Hierro qui a produit ces dernières semaines.

En effet, la collaboration a également permis d’orienter les adultes arrivés à El Hierro vers d’autres îles de l’archipel, où l’identification des migrants a été effectuée et toute l’assistance nécessaire a été réalisée.

Ainsi, le lieutenant général Juan Luis Pérez a confirmé qu’il n’y a actuellement aucun immigrant adulte à El Hierro, selon une note de la délégation gouvernementale.

Les subdélégués du Gouvernement à Las Palmas, Teresa Mayans, et à Santa Cruz de Tenerife, Javier Plata, ont également participé à la réunion, ainsi que les commandants et représentants de la Garde civile, de la Police nationale, de la Marine, de l’Armée, de l’Armée de l’Air et de la Espace, SASEMAR, Unité d’urgences migratoires, Surveillance douanière et Croix-Rouge espagnole.

L’Autorité de coordination, créée en 2006, est chargée d’analyser la situation de l’immigration dans l’archipel.

La réunion tenue ce mercredi est la première depuis que la périodicité bihebdomadaire de ces réunions a été instaurée le 27 septembre pour accélérer la réponse de toutes les institutions face au phénomène migratoire.

A lire également