Torres affirme que le gouvernement "va se conformer" pour que les migrants mineurs soient répartis sur tout le territoire espagnol

Torres affirme que le gouvernement « va se conformer » pour que les migrants mineurs soient répartis sur tout le territoire espagnol

MADRID, 6 février. ( ) –

Le ministre de la Politique territoriale et de la Mémoire démocratique, Ángel Víctor Torres, a déclaré ce mardi en séance plénière du Sénat, lors de la séance de contrôle du gouvernement, que l’Exécutif allait « se conformer » pour que les migrants mineurs non accompagnés soient répartis sur tout le territoire espagnol. .

« En ce qui concerne les accords, nous les respectons. L’accord entre le gouvernement espagnol, le Parti socialiste et la Coalition canarienne stipule clairement que les modifications réglementaires nécessaires seront promues pour que les immigrants puissent être répartis sur tout le territoire espagnol. Et nous allons nous y conformer », a-t-il assuré en réponse à la question du sénateur de la Coalition canarienne Pedro Manuel Sanginés sur les mesures prévues par la Commission interministérielle de l’immigration « pour aborder la prise en charge des mineurs non accompagnés face à la crise migratoire que les îles Canaries vivent. »

Dans le même esprit, Sanginés a regretté qu' »aucun des 300 mineurs convenus lors de la dernière conférence sectorielle n’ait été accueilli » et a demandé « plus de moyens » et « un décret-loi urgent » permettant d’acheminer vers d’autres communautés.

Le gouvernement des îles Canaries a présenté au gouvernement central jusqu’à quatre propositions de modifications législatives afin que l’orientation des mineurs soit rendue obligatoire sur la base de « critères » objectifs et imputée au financement de l’État.

En ce sens, Torres a indiqué que les services juridiques « étudient » si des formules telles que celles proposées par le gouvernement des Canaries sont possibles, même s’il a indiqué que cela sera décidé dans les Cortes Generales, « car il faudra à valider s’il s’agit d’un décret ou à approuver, s’il s’agit d’une loi, par la majorité des parlementaires, sénateurs, députés »

Il a également souligné que la réponse du Gouvernement « continuera à être la coordination, l’orientation, le travail conjoint avec le Gouvernement des Îles Canaries, avec toutes les institutions de l’archipel pour donner la réponse digne que mérite le phénomène migratoire ».

En outre, il a critiqué le fait qu’« il y a des communautés où le Parti populaire gouverne avec Vox et qui ne veulent pas d’immigrés sur leur territoire ».

Concrètement, du 1er au 31 janvier, 7 270 migrants sont arrivés irrégulièrement aux îles Canaries, soit 57 de plus qu’au cours des six premiers mois de 2023, où 7 213 sont arrivés. Au total, au cours du premier mois de 2024, 8.067 personnes sont arrivées sur la côte espagnole, soit 524,4% de plus que pendant la même période de 2023 (1.292).

A lire également